Les Dernières News

Par Catégorie
Voir toutes les NewsRSS
  • groupe de réflexion des membres d'IESF le mercredi 18 octobre

    Posté le Jeudi 12 Octobre 2017 à 14:28

    Nous rappelons la réunion du groupe de réflexion le mercredi 18 octobre prochain à 17 h  à La Ligue de l’Enseignement, 3 rue Récamier, 75017, salle 12. Outre ses activités à l’étranger et en France, IESF a constitué, en son sein, un groupe de réflexion qui a préparé, en vue d’une publication, un texte qui serait intitulé « une école organisée et pilotée sur la base de la confiance et de l’exigence, sous-titré « les réflexions d’un groupe d’inspecteurs membres d’IESF ». Ce groupe de réflexion est ouvert à tous les membres de l’association. Vous allez recevoir avant dimanche soir prochain un projet de texte qui pourrait servir de base à la discussion.

    Lire la suite »

  • Développement d’un Dispositif sectoriel de partenariat pour la formation en Agriculture en Côte d’Ivoire

    Posté le Vendredi 06 Octobre 2017 à 18:13

    1 expert recherché. L’objectif de la présente mission est d’accompagner les acteurs concernés par ce Procor, publics et privés, dans la finalisation du dispositif sectoriel de partenariat existant, conçu principalement autour du Comité de la branche professionnelle agricole (CBPA), en vue de le rendre plus clair et plus représentatif au niveau opérationnel. Le travail d’affinement doit inclure les implications juridiques, réglementaires ainsi que le schéma de financement du fonctionnement de ce dispositif. Les candidatures doivent parvenir à l’UNESCO avant le 13 octobre 2017. Dates prévues : du 23 octobre au 15 décembre 2017 pour un total de 25 h/j, dont 10+5 à Abidjan. Termes de références complets à demander par notre rubrique "contact".

    Lire la suite »

  • Recrutement d'une assistance technique en appui au secteur de la formation professionnelle au Maroc

    Posté le Vendredi 06 Octobre 2017 à 12:58

    Le cabinet Particip est à la recherche de compétences d'experts prinipaux et non principaux pour l'assistance technique en appui au secteur de la formation professionnelle au Maroc.  1. INFORMATIONS GÉNÉRALES Pays partenaire : Royaume du Maroc Pouvoir adjudicateur : Délégation de l'Union européenne eu Royaume du Maroc Objectif général du programme dans lequel s'inscrit cet appel d'offre : accompagner la réforme du secteur de la formation professionnelle au Maroc dans son ambition de renforcer le capital humain pour une croissance durable, inclusive, participative, avec une attention particulière pour les populations exclues de toute formation et toute qualification. L'objectif spécifique du présent projet est de soutenir la réforme du secteur de la formation professionnelle via des actions de renforcement de capacités, la réalisation d'études, l'organisation d'activités de communication, le renforcement de la planification et de la gouvernance du secteur. Cela en vue de l'atteinte des résultats du programme "Formation Professionnelle". RESULTAT TRANSVERSAL - La planification, coordination et le suivi des actions du programme "Formation Professionnelle" sont assurés. Il s'agira d'appuyer le bénéficiaire avec un appui technique et de secrétariat pour la bonne mise en oeuvre du programme dans son ensemble (planification, coordination, monitoring, reporting etc.). A titre d'exemple, l'ATA appuiera le bénéficiaire dans des tâches comme l'organisation et le secrétariat des Comités de Pilotage, des Comités Techniques de suivi (réf §4.3.2), la production de comptes rendus, la mise en place d'actions de suivi, de planification et/ou de monitoring. RESULTAT 1 - La gouvernance de la politique sectorielle de la FP (pilotage et suivi de la stratégie, planification de l'offre, budgétisation pluriannuelle, système d'information intégré) est renforcée La mise en place d’une gouvernance performante du système de la FP au Maroc est l'un des leviers de la stratégie nationale du secteur à l'horizon 2021 (axe 6). En effet, depuis des décennies, la gouvernance constitue l’une des problématiques transversales du secteur tant pour des raisons tenant à l’efficience de la gestion, que pour celles en rapport avec la participation, la transparence, la responsabilisation, l’évaluation et la reddition des comptes. A noter que la SNFP prévoit une cinquantaine de mesures visant l'amélioration de la gouvernance du secteur. En plus de la gouvernance au sens propre, ce résultat vise le développement d'un système d'analyse et prévision des besoins du marché de l'emploi qui permettra une meilleure adéquation de l'offre de formation aux besoins du marché de l'emploi. RESULTAT 2 - La capacité et les compétences des acteurs impliqués dans la mise en oeuvre et le suivi de la politique de la formation professionnelle sont renforcés En vue d'optimiser le rendement du système de la FP, le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle accorde une grande importance au développement des compétences professionnelles de ses ressources humaines. Dans ce contexte, une politique intégrée de formation de formateurs est envisagée au Maroc et une place centrale est donnée au rôle de la formation continue. Améliorer les performances des acteurs (personnel administratif et pédagogique, tuteurs d'entreprise et directeurs d'établissements…), apparait en tête des priorités susceptibles de promouvoir la qualité de la FP et d’améliorer son rendement. RESULTAT 3 – L'accès aux parcours de formation professionnelle des populations vulnérables est amélioré ainsi que la coordination entre les acteurs concernés par l'appui à ces populations La formation professionnelle peut représenter un parcours éducatif intéressant pour des populations vulnérables, telles que les jeunes déscolarisés, les analphabètes, les chercheurs d’emploi non diplômés, les inactifs, les salariés en perte d’emploi, les autoentrepreneurs, les TPE et PME. RESULTAT 4 – Le partenariat UE – Maroc dans le domaine de la formation professionnelle est visible L'ATA jouera un rôle central dans la préparation du contenu et de supports de visibilité sur les activités et résultats programme "Formation Professionnelle", considéré dans son ensemble (partie en appui budgétaire et partie en aide complémentaire). Chaque fois que possible, la communication institutionnelle du programme se fera en coordination avec la communication sur la politique sectorielle, s'agissant d'un programme d'appui à la politique sectorielle de l'éducation. 1. BESOINS D'EXPERTS 4 experts principaux sont nécessaires pour l'atteinte des résultats du contrat ainsi qu'un pool d'expertise non principale (senior et junior) : Expert principal 1-Chef d'équipe - Planification stratégique de l'offre de FP selon la demande Expert principal 2 - Renforcement de capacités et politique intégrée de formation Expert principal 3 – Développement et gouvernance de systèmes d'information intégrés Expert principal 4 - Communication et sensibilisation Expertise non principale senior Expertise non principale junior La base opérationnelle des experts principaux et du personnel d'appui (réf 6.1.3) est établie à Rabat, capitale administrative du Royaume du Maroc. Néanmoins, ils/elles doivent être disponibles pour effectuer des déplacements sur le terrain, notamment dans les directions régionales, en fonction des besoins liés aux activités du programme. Les frais de déplacement seront couverts par les frais accessoires du présent contrat. Pour les experts non principaux, la base opérationnelle est l'ensemble du territoire national et elle sera définie dans les termes de référence spécifiques de chaque mission. Pour plus d'informations demander les termes de référence via notre rubrique "contact".

    Lire la suite »

  • Carte d'adhérent IESF

    Posté le Vendredi 22 Septembre 2017 à 22:41

    Chère et cher collègue, L’association IESF (Inspecteurs de l’Education Sans Frontières) est heureuse de vous compter au nombre de ses adhérents. Vous allez bientôt recevoir votre carte annuelle, valable du 1er janvier au 31 décembre de l’année en cours. Cette carte témoigne de l’acquittement de votre cotisation L’adhésion à IESF vous permet d’accéder au site de l’association et d’y figurer. Votre adhésion autorise l’association à intégrer votre CV et votre fiche « Expert » dans sa base de données uniquement accessible à ses membres jusqu’au 31 décembre 2018. Nous vous serions reconnaissants de mettre régulièrement à jour votre CV et votre fiche d’expert et ainsi de nous tenir informer de vos participations à des missions. Nous comptons sur vous pour faire connaitre IESF aux différents opérateurs et pour nous proposer, également, l’adhésion de nouveaux membres. Outre ses activités à l’étranger et en France, IESF a constitué, en son sein, un groupe de réflexion qui prépare, en vue d’une publication, un texte qui serait intitulé « une école organisée et pilotée sur la base de la confiance et de l’exigence, sous-titré « les réflexions d’un groupe d’inspecteurs membres d’IESF ». Ce groupe de réflexion, ouvert à tous les membres de l’association, se réunira le 18 octobre prochain à 17 h à La Ligue de l’Enseignement, 3 rue Récamier, 75017, salle 12.

    Lire la suite »

  • Conception et mise en œuvre d’un système d’entretien et de maintenance des infrastructures et des équipements scolaires au maroc

    Posté le Vendredi 22 Septembre 2017 à 22:38

    Recherche d'un consultant pour accompagner dans un projet financé par le MCC (USA) au Maroc,   Conception et mise en œuvre d’un système d’entretien et de maintenance des infrastructures et des équipements scolaires:   Chef de mission : Diplôme de grande école de commerce ou ingénieur, universitaire niveau master dans l’une des disciplines suivantes : gestion, stratégie, communication, management des projets, administration publique, économie, sciences sociales ou autres diplômes équivalents. Le candidat doit disposer d’une expérience professionnelle de plus de 15 ans dans des secteurs similaires à l’objet de la présente consultation et de 2 références en tant que chef de mission pour des projets similaires (de préférence dans le secteur de l’éducation et de la formation). Une expérience dans les systèmes de maintenance et d’entretien est souhaitable. La maîtrise du français est obligatoire et celle de l’arabe ou de l’anglais serait un atout. Contacter Michèle SELLIER

    Lire la suite »

  • Experts pour l'enseignement des disciplines scientifiques Math, Physique Chimie SVT, au Mali

    Posté le Dimanche 23 Juillet 2017 à 17:24

    Un cabinet partenaire d'IESF, recherche des experts disponibles  immédiatement pour l'élaboration, de manière participative, des guides pratiques pour les enseignants de mathématiques, physique chimie et SVT qui seront distribués à la rentrée au Mali. Des ateliers seront organisés à Bamako pendant deux semaines après le 15 août. Il existe déjà des guides provisoires d’environ une centaine de pages par discipline et par niveau (seconde, première, terminale) conformément aux programmes maliens. Ces experts sont recherchés pour aider à relire rapidement ces documents. Il sera trop tard pour les revoir de fond en comble, et la structure est déjà arrêtée par le Ministère malien (qui a adopté depuis 2011 l'« approche par compétences »). Les experts devraient, si possible, être capables de prodiguer des conseils opérationnels visant à rendre ces guides réellement utiles pour les enseignants. Il est éventuellement envisageable de convier le (les) expert(s) à l’atelier de co-constructions des guides à Bamako s'il(s) le souhaite(nt).

    Lire la suite »

  • Mission de formation en Ouganda

    Posté le Mardi 27 Juin 2017 à 16:37

    Organisme Belge recherche pour un projet d'élaboration de politiques et l'écriture de propositions : des formateurs sur les thèmes suivants : 1) Leadership and Management 2) Organisational Governance 3) Change Management Within the Belgian-Ugandan bilateral cooperation, the Support to the Development of Human Resources Project (SDHR) is supporting staff development in selected Beneficiary Organisations in three sectors (Health, Education and Environment). This staff development should contribute to organizational improvement and as such also to service delivery. The Ministry of Finance, Planning and Economic Development (MoFPED) and the Belgian Development Agency (BTC) are jointly responsible for the implementation. The line ministries of the sectors are actively involved in the activities. Pour plus ample information et termes de référence, contacter (en se référant à Jean-Raymond MASSON) : Serge Coussement  Engineer Managing Director of Education Management Europe Former World Bank Official, consultant for the World Bank, EC, AfDB, ADB, ILO, FAO, IADB, UNESCO  serge.coussement@skynet.be  

    Lire la suite »

  • Recherche expert en ingénierie de formation (m/f) pour projet en Algérie

    Posté le Jeudi 08 Juin 2017 à 18:38

    Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, recherche dès que possible, jusqu’au 30.06.2018, un expert en ingénierie de formation francophone (m/f) avec le profil suivant : Qualifications et compétences Niveau d'enseignement supérieur correspondant à des études universitaires complètes de quatre années minimum sanctionnées par un diplôme en sciences ou ingénierie de formation  Excellentes capacités d'expression orale, de synthèse et de rédaction en français (requis) Expérience professionnelle générale Au moins 10 ans d'expérience professionnelle générale dans l’ingénierie de formation des adultes (analyse de besoins de formation, conception de plans de formation, conception de programmes et de modules de formation, organisation et mise en œuvre de formations, animation, évaluation,…) (requis). La qualité et/ou la diversité des réalisations liées à l’expérience professionnelle seront privilégiées par rapport au nombre d’années d’expérience. Expérience professionnelle spécifique Expérience prouvée dans le renforcement de capacités d’acteurs publics (ministères, collectivités territoriales, etc.) et de la société civile (associations, chambres consulaires, entreprises, etc.) (requis) Expérience en formation de formateurs (requis) Expérience dans les projets de mise en œuvre des politiques à destination des jeunes (atout)   Pour plus d'informations, notamment les termes de références complets et les coordonnées du contact GIZ, écrire à jacques.perrin75@free.fr.

    Lire la suite »

  • Étude de faisabilité pour la construction d’un Master International en ingénierie de formation agricole et rurale

    Posté le Mercredi 10 Mai 2017 à 11:53

    Objectifs de la mission L’objectif général consiste à réaliser une étude de faisabilité pour la construction d’un Master International en ingénierie de formation. L’étude devra apporter des réponses précises et argumentées aux questions suivantes : Quels sont les acteurs/publics visés ? Quelles sont les compétences et métiers visés (référentiel métier) ? Quelles sont les démarches et modalités de formation ? Quelle architecture mettre en place (master 1, master 2, formation modulaire, formation continue…) ? Quel adossement possible à des formations existantes ? Quels sont les établissements en capacités à porter un tel Master et quels sont les partenariats idoines à construire ? Quels sont les coûts associés à la construction de ce Master (investissement de départ) ? Quelles sont les mesures d’accompagnement complémentaires nécessaires ? Quelles préconisations pour construire un modèle économique durable à long terme ? Activités à réaliser Le consultant travaillera en étroite collaboration avec le Secrétariat Exécutif du Réseau FAR situé à L’institut des Régions Chaudes de Montpellier SupAgro. Il devra : Étudier les ressources existantes et analyser les Masters existants et les capitaliser dans un livret annexe ; Proposer une méthodologie et des outils d’analyse pour répondre à la commande en tenant compte du contexte régional ; Analyser les besoins en compétences (référentiel métier) et délimiter les publics cibles pour le Master ; Proposer une architecture de la formation selon les modalités pressenties ; Identifier des partenariats potentiels au Nord comme au Sud ; Esquisser un budget de création du Master International Esquisser une ébauche du modèle économique à privilégier à long terme ; Restituer les résultats de l’étude de faisabilité au Secrétariat Exécutif, au Bureau, et au Comité d’experts de la FAR ; Produire un rapport final. Avant de commencer sa mission, le Consultant assistera à une réunion de démarrage organisée à Montpellier avec le Secrétariat Exécutif au cours de laquelle, il présentera sa méthodologie de travail et son agenda. Profil du consultant Le consultant devra avoir : Un bac+5 en Ingénierie de Formation, Sciences de l’Éducation, Économie de la Formation ; Une expérience de direction et de montage de projet de formation au Sud ; Une excellente connaissance des dispositifs de FAR en Afrique de l’Ouest et au Maghreb ; Une expérience solide en matière d’évaluations et d’études ; Une parfaite maîtrise du français écrit et parlé ; Des capacités rédactionnelles prouvées par des publications en français et des capacités de communication. Résultats attendus Un rapport exhaustif faisant état : De la méthodologie mentionnant les outils et grilles d’analyse mobilisés ; Un avis technique sur l’architecture du Master, des potentiels partenariats et de ses conditions de pérennisation ; Des propositions sur la conception et la mise en oeuvre du Master International ; Des annexes comprenant : Un livret de capitalisation avec analyse des ressources consultées ; Les guides d’entretiens ; Les comptes rendus des entretiens réalisés ; Des illustrations (graphiques, tableaux, schéma de synthèse, photos, etc.). Durée et période de la mission L’étude est de 40 jours toutes étapes confondues (une ou deux missions peuvent être envisagées selon les pistes proposées). Les livrables sont attendus pour le 2 octobre 2017. Le consultant proposera un calendrier de travail pour atteindre les objectifs visés.

    Lire la suite »

  • Appel d'offre décrochage scolaire en Turquie

    Posté le Mardi 02 Mai 2017 à 20:06

    Nous avons reçu une demande d'expert anglophone de la part de l'UNICEF pour une mission d'études sur le décrochage scolaire en Turquie. Nous avons pu faire parvenir à l'UNICEF le CV d'Hela Nafti, membre d'IESF et inspectrice d'anglais en Tunisie,  spécialiste du décrochage scolaire."

    Lire la suite »

  • Compte-rendu de l’assemblée générale du 22 mars 2017

    Posté le Mardi 25 Avril 2017 à 18:46

    Compte-rendu de l’assemblée générale de l’association « Inspecteurs de l’éducation sans frontières » I.E.S.F. Réunie 22 mars 2017 à la Ligue de l’Enseignement L’assemblée générale de l’Association « Inspecteurs de l’éducation sans frontières » (IESF), réunie conformément aux dispositions statutaires, à l’invitation de la Présidente Michèle Sellier, s’est tenue le 22 mars 2017 de 17h30 à 20h, à la Ligue de l’enseignement, 3 rue Récamier, 75007 Paris. Le secrétaire a constaté que le quorum était atteint, compte tenu des personnes présentes (17) et représentées (10). (Voir la liste en annexe 1). Il a été demandé à Jean Geoffroy d’assurer la présidence de la séance. L’ordre du jour appelait l’examen des points suivants : I Approbation du Procès-verbal de l’assemblée générale du 9 mars 2016 II Vie de l'association III Intervention de Madame Christine Delannoy, invitée par le bureau d’IESF, à présenter l’Institut du Temps Géré, IV Rapport moral de la présidente et vote de l’assemblée générale V Interventions des membres d’IESF ayant effectué des missions ou des travaux en 2016 pour différents opérateurs ou pour IESF : Philippe Fortsmann, Jean-Claude Ravat, Jacques Perrin VI Concrétisation de trois nouvelles perspectives d'actions d'IESF VII Présentation par Jean-Claude Ravat des nouveautés du site VIII Rapport financier du trésorier et vote de l'assemblée générale VIII Questions diverses

    Lire la suite »

  • Recrutement d'une assistance technique en appui au secteur de l'éducation au Maroc

    Posté le Lundi 13 Mars 2017 à 11:36

    Recrutement d'une assistance technique en appui au secteur de l'éducation au Maroc afin de soutenir la réforme du secteur éducatif au Maroc via des actions de renforcement de capacités, la réalisation d'études, l'organisation d'activités de communication, le renforcement de la planification et de la gouvernance du secteur. 4 experts principaux, basés à Rabat, sont nécessaires pour l'atteinte des résultats du contrat ainsi qu'un pool d'expertise non principale (senior et junior). La date prévue pour le début du projet est fixée au 15 mai 2017, pour une durée de 18 mois à partir de cette date chaque experts principal devra être présent au Maroc pour une durée totale de 325 jours ouvrés. Si vous êtes intéressé par cette mission, veuillez pendre contact avec Michèle Sellier. 

    Lire la suite »

  • Recherche experts Algérie - Complément d'information

    Posté le Vendredi 11 Novembre 2016 à 19:06

    "Programme d'appui à la diversification de l'économie - Secteur Pèche (DIVECO 2) - Services de formation dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture en Algérie".   La mission a pour objectif d'améliorer le système de formation professionnelle de pêche et d'aquaculture et la mise à niveau des services concernés en vue d'assurer une meilleure adéquation formation/emploi et le renforcement des capacités des institutions et organismes en charge de l'encadrement, du développement et de l'appui du secteur. (TDR sur demande ).   La date prévue pour le début du projet est fixée au 15 janvier 2017 pour une durée de 22 mois à partir de cette date. Le nombre de jours d'expertise demandés est de 325 HJ pour l'expert principal.   Expert principal: "Expert en formation professionnelle dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture" Diplôme de niveau Bac+5 en ingénierie de la formation, ingénierie pédagogique, en conseil, formation ou équivalent. 10 ans d'expérience dans le secteur de la formation et/ou de l'emploi et/ou de la recherche pédagogique. Expériences de projets/programmes de coopération internationale d'un an ou plus dans le domaine de la formation ou de l'emploi. Expériences dans la conception et l'élaboration de référentiels, de programmes de formation professionnelle et/ou dans l'analyse de l'adéquation formation emploi. Expériences en tant que chef d'équipe ou coordinateur de programme de coopération. Expérience(s) au sein d'un institut de formation professionnelle. (atout) Expérience dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture. (atout) Par ailleurs dans le cadre de ce projet il est prévu que le soumissionnaire présente un pool d'experts non principaux qui réaliseront des missions court-terme pendant la mise en œuvre du projet. Ces experts doivent couvrir un ou plusieurs des domaines listés à continuation: Évaluation des systèmes et dispositifs de formation professionnelle de pêche et aquaculture. Analyse de l'adéquation formation-emploi dans le secteur pêche et aquaculture. Développement de programmes et contenus de formation initiale dans les filières de la pêche et l'aquaculture, notamment de niveau CAP et BT. Élaboration et mise en œuvre de plans de formation continue au profit d'institutions d'organismes d'appui et d'entreprises du secteur pêche et aquaculture. Formation-coaching à l'élaboration de bilans de compétences (cadres techniques et administratifs expérimentés, enseignants, personnel d'appui, jeunes diplômés de différents niveaux en emploi contractuel...) Formation de formateurs par alternance en pêche Si vous êtes intéressé et souhaitez prendre connaissance des termes de référence, contacter jacques PERRIN par Email : jacques.perrin75@free.fr.

    Lire la suite »

  • Recherche experts pour mission en Algérie

    Posté le Vendredi 11 Novembre 2016 à 18:57

    SOGEROM SA, une société de consultance basée au Luxembourg et spécialisée en matière de gestion de projets de coopération financés par L'UE recherche experts pour le "Programme d'appui à la diversification de l'économie - Secteur Pèche (DIVECO 2) - Services de formation dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture en Algérie". Pour les détails se reporter à la rubrique "recherche d'experts".  

    Lire la suite »

  • Assemblée générale du 9 mars 2016

    Posté le Vendredi 13 Mai 2016 à 20:08

    COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION « INSPECTEURS DE L’ÉDUCATION SANS FRONTIÈRES » I.E.S.F. Réunie 9 mars 2016 à la Ligue de l’Enseignement    L’assemblée générale de l’Association « Inspecteurs de l’éducation sans frontières » (IESF), réunie conformément aux dispositions statutaires, à l’invitation de la Présidente Michèle Sellier, s’est tenue le 9 mars 2016 de 17h30 à 20h, à la Ligue de l’enseignement, 3 rue Récamier, 75007 Paris.   La présidente a constaté que le quorum était atteint, compte tenu des personnes présentes (16) et représentées (9). (Voir la liste en annexe 1).   Il a été demandé à Jean Geoffroy d’assurer la présidence de la séance.   L’ordre du jour appelait l’examen des points suivants : - I Approbation du Procès-verbal de l’assemblée générale du 2 décembre 2014 - II Présentation de nouveaux membres ayant adhéré en 2015 - III Rapport moral de la présidente et vote de l’assemblée générale - IV Interventions des membres d’IESF ayant effectué des missions en 2015 pour différents opérateurs ou pour IESF : Françoise Duchêne, Philippe Fortsmann, Jacques Perrin - V Lecture d’un texte court de présentation d’IESF déjà en ligne (voir en annexe) - VI Description par Jean-Claude Ravat et Jacques Perrin des divers items retenus pour une mise en ligne des compétences des membres d’IESF -VII Rapport financier du trésorier Jean-Claude Ravat et vote de l’assemblée générale -VIII Propositions d’offres de service d’IESF en France, Discussion d’une proposition de Françoise Duchêne. - IX Questions diverses : Compte rendu de la réunion des experts le 8 mars 2016 au CIEP - X Projets   I Approbation du compte rendu de l’assemblée générale du 8  janvier 2014 Après constatation que le procès-verbal  de l’assemblée générale du 2 décembre 2014 ne suscite ni opposition ni abstention, le président de séance déclare qu’il  est approuvé à l’unanimité.   II. Accueil des nouveaux membres L’association se réjouit d’accueillir dans ses rangs sept nouveaux collègues. Ont demandé à rejoindre IESF :   Claude Rollet Drosne,  inspectrice d’anglais de l’enseignement agricole, agrégée d’anglais, PRAG à l’IUFM de Reims, formatrice en formation initiale et continue, auteure de manuels, etc. Françoise Monti, IGAENR, professeure de lettres classiques, secrétaire générale en services académiques, DRH académie de Toulouse, analyste des discours politiques et médiatiques, spécialiste de didactique du FLE, audit d’établissements secondaires et d’enseignement supérieur, etc. Daniel Guth, IEN, 3 ans au Congo-Brazzaville, missions en Haïti en 2013, CA du GREF, etc. Jean-Pierre Delaubier, IGEN groupe primaire, président du CA du CNDP, IA-DSDEN, etc. Christian Saint-Lezer, IEN, responsable sportif, entraineur de basket Ball, formateur, évaluateur, etc. Daniel Secretan, IGEN, doyen Physique/chimie, ancien président de l’APIGEN, etc. Rémy Sueur, IGAENR, agrégé d’histoire, docteur, directeur général des services de la Basse-Normandie, IA-DSDEN, auteur de manuels, etc.Martine Goutallier dont la candidature avait été acceptée en bureau a renoncé à rejoindre l’association pour des raisons de santé.   III. Rapport moral de la présidente La présidente de l’association présente le rapport d’activité 2014. Le bureau de l’association s’est réuni trois fois : les 11 février, 7 décembre 2015 et 22 janvier 2016. Le bureau a accepté la candidature de nouveaux membres à l’unanimité. La présidente fait ensuite le point sur le fonctionnement d’IESF qui n’est pas un opérateur mais un vivier d’experts. En 2015, IESF a été en lien avec le CIEP : le 15/12/2015, le directeur du CIEP Daniel Assouline et le directeur adjoint Bertrand Commelin ont reçu, pour le bureau d’IESF, Nicole Baldet et la présidente. Le 25/02/2016, la présidente s’est entretenue avec le directeur et le nouveau directeur adjoint du CIEP Stéphane Foin et le 09/03/2016, Jean-Claude Ravat et la présidente ont été reçus par Nicole Gesnot et Annie Blasko du département de coopération éducative pour étudier les modalités d’un partenariat à construire entre le CIEP et IESF. IESF est également en relation avec IEEPS (institut européen d’éducation et de politique sociale) principalement par l’intermédiaire d’Alain Michel. Un partenariat privilégié serait aussi à construire. IESF a été sollicité par Education Management en Europe créé par Serge Coussement, ancien de la Banque mondiale, par l’intermédiaire de Gisèle Dessieux. IESF est également en relation avec l’agence Erasmus  de Bordeaux. A la demande, IESF peut s’appuyer, grâce à ses membres, sur un large réseau d’experts avec lequel les membres sont reliés.   La présidente a ensuite rappelé les réponses données à des différents appels d’offre ou demande de missionnaires. Le CIEP a fait appel à Philippe Forstmann et à Jean-Pierre Delaubier pour des missions « lourdes » en Haïti financées principalement par la Banque mondiale et la BID. Jean-Pierre Villain est également sollicité comme pourront l’être d’autres membres d’IESF.Le CIEP a demandé également des experts pour une réponse à un appel d’offre pour le        Bénin : se sont proposés André Hussenet pour l’enseignement secondaire et Anne-Marie Houillon pour le primaire. La réponse n’a pas encore été donnée. IEEPS demandait un spécialiste des programmes européens pour la Tunisie. Grâce à l’agence Erasmus, l’expert a été trouvé et la mission a été confirmée. Une mission est demandée par l’ambassade de France à Bangui en Centrafrique pour expertiser le paiement des personnels à l’Université de Bangui. Jean Geoffroy s’était porté volontaire mais ne peut se rendre actuellement dans le pays. Marc Gougon et Françoise Monti ont les compétences requises mais ne pourront pas se rendre dans le pays, au lendemain de l’élection du  président Faustin Archange Touadera, tant que la sécurité ne sera pas garantie. Ils proposent actuellement de travailler par vidéos conférences. Serge Coussement pour la Banque africaine du Développement cherche un expert pour effectuer un audit général des services publics  et de la direction du contrôle financier au Mali. Cette mission parait davantage concerner un inspecteur des finances. Serge Coussement, toujours par l’intermédiaire de Gisèle Dessieux, cherche un expert pour développer l’apprentissage au Malawi pour le compte de la Banque mondiale. La compagnie pétrolière d’Azerbaïdjan était à la recherche d’experts pour faire un audit du lycée français de Bakou. IESF a été sollicité par l’intermédiaire de son site. Et la mission a pu être effectuée par Françoise Duchêne et la présidente.  Michèle Sellier a rendu compte de l’important travail de réflexion qui a été effectué, essentiellement par Jean-Claude Ravat, pour l’amélioration du site. L’objectif est de le rendre plus accessible aux organismes et institutions recherchant des experts. Ce travail sera présenté en point VI de l’ordre du jour par Jean-Claude Ravat. Un court texte de présentation d’IESF (qui figure en annexe 2) a été rédigé par le bureau et mis sur le site. Ce texte sera discuté en point V de l’ordre du jour. Le bureau a retenu une proposition de Françoise Duchêne d’étendre les activités  d’IESF à l’intérieur de nos frontières mais en restant fidèles à notre sigle « d’éducation sans frontières ». Cette proposition sera discutée en point VII.   En conclusion, Michèle Sellier insiste sur l’importance du site d’IESF pour permettre à l’association de se faire mieux connaitre.   IV. Interventions des membres d’IESF ayant effectué des missions en 2015 pour différents opérateurs ou pour IESF : Interventions de Françoise Duchêne, de Philippe Fortsmann et de Jacques Perrin. Françoise Duchêne présente la mission, effectuée avec MS,  à Bakou à la demande de la SOCAR, la compagnie pétrolière du pays qui finance le lycée français. La mission prenait place dans un contexte diplomatique délicat et a pu rendre compte du bon fonctionnement actuel du lycée après des périodes troublées. Philippe Forstmann a décrit sa mission en Haïti qui s’est déroulée dans un climat de violences. Il a expliqué que le rapport provisoire sur les modes de financement du système éducatif qu’il avait rédigé, a circulé auprès de tous les responsables locaux et internationaux. De prochaines missions sont prévues qui concernent également la formation des chefs d’établissement et la confection de manuels. Jacques Perrin a rapidement évoqué les missions qu’il effectue à Abidjan, une semaine par mois, pour la mise en place d’un centre de formation professionnelle. Il a mentionné les difficultés rencontrées dans l’acheminement des matériels et dans la formation des personnels.  V Lecture d’un texte court de présentation d’IESF  (voir en annexe 2) Ce texte,  en ligne sur le site, a déjà été traduit en espagnol grâce à notre collègue Jean-Pierre Weill. Gisèle Dessieux a promis d’envoyer la version anglaise mais elle émet des réserves sur le texte tel qu’il peut être compris dans un contexte anglo-saxon. Elle propose de ne pas distinguer l’IGEN de l’IGAENR, d’insister sur la « quality assurance ». Elle mettra l’accent en outre sur la diversité dans l’équilibre des compétences d’un même individu. Elle s’interroge également sur le fait qu’IESF entend promouvoir un modèle d’inspection à la française ou plutôt une expertise de haut niveau, accueillant en son sein, pour le principe  des inspecteurs étrangers. L’AG est plutôt d’accord avec les remarques de Gisèle et demande qu’elle envoie au bureau sa traduction en anglais sur laquelle le bureau se prononcera.   VI Description par Jean-Claude Ravat et Jacques Perrin des divers items retenus pour une mise en ligne des compétences des membres d’IESF selon huit critères : fonctions ou postes occupés pendant la vie active fonctions exercées dans un ou plusieurs projets de coopération compétences spécifiques domaines de compétences compétences académiques continents ou sous continents dans lesquels une ou plusieurs missions ont été effectuées pays dans lesquels une ou plusieurs missions ont été effectuées compétences langues. Jean-Claude Ravat fait état du travail de synthèse qu’il a déjà commencé et qui doit être continué, récapitulant sur un tableau, à partir des CV de chacun,  les compétences des membres, à charge ensuite pour chacun, de vérifier et de compléter le tableau. L’idée retenue est de distinguer deux types d’opérateurs ou d’organismes : les uns ayant un accès limité à des informations figurant sur le site, les autres, partenaires privilégiés avec lesquels IESF aurait passé une convention, accèderaient alors à toutes les informations (les CV devraient être présentées selon le format Banque mondiale). Un rendez-vous sera pris avec Jean-Christophe Taisne, informaticien, pour qu’il réalise les modifications à apporter au site, en fonction du cahier des charges adopté.   VII Rapport financier du trésorier Jean-Claude Ravat et vote de l’assemblée générale Le trésorier présente le rapport financier au 29 février 2016. Le rapport financier est adopté à l’unanimité.   VIII Discussion d’une proposition de Françoise Duchêne Françoise Duchêne suggère que des membres d’IESF puissent se rendre, en France, à la demande, dans des établissements scolaires hors contrat qui expérimentent des méthodes nouvelles pour élèves en difficulté, en particulier dans les banlieues. Elle cite en particulier les écoles de la fondation « Espérances-banlieues » soutenue par Harry Roselmack, journaliste, présentateur à TF1. Chacun souhaite en savoir plus sur cette fondation et en particulier sur les sponsors qui apportent des financements. Christian Saint-Lezer insiste sur le développement d’écoles de ce type, hors contrat actuellement, qui mettent en évidence  l’échec des écoles publiques à venir en aide à des publics en difficulté. André Hussenet souligne l’intérêt de chercher à comprendre ce que ce type d’école apporte ou non de différent par rapport aux écoles publiques des quartiers difficiles. Le recteur de Créteil, en particulier, sera sollicité afin de savoir ce que l’académie pense de ces initiatives.   Des membres d’IESF pourraient également en France, faire des offres de service à des collectivités territoriales en cours de réorganisation. Rémy Sueur accepte de se charger de prendre contact avec l’ARF et avec Laurent Brisset pour étudier les modalités que devraient prendre les offres de service des membres d’IESF pour être susceptibles de retenir l’attention des collectivités territoriales, en particulier, les régions.   IX Questions diverses : compte-rendu de la réunion des experts tenue au CIEP le 8 mars 2016 Françoise Biard, Jean Geoffroy, André Hussenet, Philippe Forstmann et Jacques  Perrin ont participé le 8 mars 2016 à la première journée d’experts que le CIEP avait organisé pour discuter d’une charte de l’expertise du CIEP et des principes d’action des experts du CIEP. (Voir le texte de Jean Geoffroy en annexe 3).   X Projets Le site va être revu et le rendez-vous sera pris avec l’informaticien. Des contacts seront ensuite établis avec le CIEP et avec IEEPS en vue d’instaurer des partenariats et de passer convention. IESF se propose d’adopter une charte définissant les principes auxquelles elle est attachée. Philippe Forstmann devrait faire une proposition de charte.   La séance est levée à 19h45                                      Michèle Sellier                                                          Jean Geoffroy   Annexe 1 Personnes présentes : Françoise Biard, Françoise Duchêne, Françoise Monti, Marie-Pierre Roussel, Michèle Sellier, Jean-Yves Dupuis, Philippe Forstmann, Jean Geoffroy, Marc Goujon,  André Hussenet, Robert Jammes, Jacques Perrin, Jean-Louis Piednoir, Jean-Claude Ravat, Rémy Sueur et Christian Saint-Lezer,   Personnes représentées   : Nicole Baldet, Gisèle Dessieux, Anne-Marie Houillon, Laurent Jourdan, Luce Kerever, Odile Luginbuhl, Jean Metge, Alain Michel et Claude Rollet Annexe 2 Présentation d’IESF (déjà présente sur le site) Qui peut le mieux  assurer une mission exigeant continuité, expérience, compétence et indépendance à l’heure où les nouveaux objectifs de développement durable entendent mettre l’accent sur l’accès pour tous à une éducation de qualité ? L’association « inspecteurs de  l’éducation sans frontières » (IESF) parce qu’elle est composée d’anciens cadres pédagogiques et administratifs de très haut niveau issus pour la plupart des deux corps d’inspection générale des ministères de l’éducation nationale et de la recherche, l’un à dominante pédagogique, l’autre à dominante administrative et financière. Le recrutement des membres de l’association, assuré par cooptation, permet de constituer un vivier d’inspecteurs expérimentés dont la diversité des compétences et leur complémentarité sont une garantie d’efficacité. Ils peuvent, à la lumière des responsabilités qu’ils ont exercées en France et à l’étranger, y compris au sein de cabinets ministériels, intervenir à tous les niveaux des systèmes éducatifs et dans tous les domaines, de la pédagogie et de la formation, de la gestion et de l’organisation administrative et financière à de la conduite de projets etc. Des membres issus de corps territoriaux ou d’autres ministères ou encore de pays divers apportent un complément d’expertise à l’association, permettant une vision large et des éclairages diversifiés pour répondre aux situations les plus complexes.  Les membres d’IESF sont disponibles pour intervenir dans tous les pays du monde.   Annexe 3 Quelques mots sur la réunion organisée le 8 mars 2016 au CIEP Opérateur essentiel de la coopération dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle, le CIEP  a organisé le 8 mars dernier la première réunion des experts dont il s’attache les services pour la réalisation des marchés qu’il remporte. Cette initiative répond à une observation très fréquente de la part des experts selon qui le statut d’expert ne recouvre pas la totalité des missions qui leur sont proposées. Au-delà des connaissances et des compétences professionnelles, l’attente des interlocuteurs étrangers peut comporter d’autres demandes, d’autres sollicitations. Pour l’organisme lui-même, l’imprécision de certains TdR ou les interprétations qui en sont données peuvent constituer un obstacle ou une interrogation concernant la désignation d’experts réellement adaptés au problème qui leur est soumis. Une meilleure fluidité des informations ne peut qu’améliorer la relation du CIEP et des experts qu’il recherche. J’ai retenu de cette journée les points suivants : La mise au point de « Carnets de l’expert », publication semestrielle du CIEP, L’intervention de nouveaux agents dans le processus de coopération :C’est le cas d’IDEFIE  (Initiative pour le développement de l’expertise française à l’international et en Europe) qui se donne pour objectif de renforcer les capacités d’expertise technique en tirant parti et en relayant les mutualisations (www.idefie.org) Il s’agit d’une association. C’est aussi le cas du Comité d’Orientation sectoriel éducation qui a pour ambition « officielle » de renforcer les partenariats entre acteurs de la coopération pour une meilleure efficacité du développement. Il constitue la « branche éducation » du comité d’orientation sectoriel qui couvre tous les domaines de la coopération. L’expertise a été traitée dans deux lois et un décret : les lois du 27 juillet 2010 et 7 juillet 2014 et le décret du 29 décembre 2014. L’action de cet organisme poursuit 3 objectifs : la cohérence, la complémentarité et l’efficacité de l’offre d’expertise et se situe à 3 niveaux : L’expertise France avec « Charte de bonne conduite et de compétitivité » Le comité d’orientation relatif au développement de l’expertise technique publique et privée, Le comité de coordination de l’action des acteurs publics qui veut parvenir à la promotion et à la mobilisation du vivier des experts techniques.C’est dans ce cadre que se situe le comité sectoriel éducation qui met en œuvre les objectifs généraux assignés par les lois.

    Lire la suite »

  • développement de l'apprentissage au Malawi

    Posté le Samedi 08 Août 2015 à 09:03

    The Government of the Republic of Malawi has received a credit facility from the World Bank towards the Skills Development Project (SDP). The objective of the SDP is to increase access, market relevance and result orientation of supported skills development institutions in agreed priority areas. The Technical, Entrepreneurial and Vocational Education and Training (TEVET) Authority is one of five participating institutions, and TEVET Improvement Plan (TIP) is part of SDP, and aims at increasing access to employment-oriented skills development programmes in rural areas; broadening the range of market-relevant programmes at technician level in priority areas in partnership with employers and industry; improving the capacity for quality assurance in the TEVET system and conducting impact evaluation to test the effectiveness of alternative interventions. The TIP partners are Ministry of Education, Science and Technology, Ministry of Labour, TEVET Authority and TEVET Institutions.   As part of preparations for the TIP there is need to review the TEVET Apprenticeship System. The current apprenticeship system is centrally managed by TEVET Authority who are responsible for recruitment and placement of pre-apprentices to private and public institutions, and coordinating both institution and industry-based training. Annually an average of 1,200 school leavers with Malawi School Certificate of Education are selected for placement into regulated apprenticeship program which account for an average 20% of the college capacity, 80% being filled by trainees on parallel programs which are unregulated. This makes the whole apprenticeship system difficult to manage as a result.   The apprenticeship system has over the years faced a number challenges at both demand and supply sides including management of different parallel national TEVET curricula, management and implementation of assessment and certification processes, delivery of TEVET curriculum, infrastructure development and industry participation. These challenges have resulted in inefficiencies and ineffectiveness of the apprenticeship system that require improvement.  

    Lire la suite »

  • Conférence « L’éducation en Asie : quels enjeux mondiaux ? »

    Posté le Samedi 02 Mai 2015 à 09:08

    Au mois de juin 2014, le colloque international sur l’éducation en Asie organisé par le Centre international d’études pédagogiques a rassemblé pendant trois jours, à Sèvres, plus de 40 intervenants et 120 participants des cinq continents. Afin de partager et de prolonger les fructueuses réflexions développées lors de cette rencontre, la Revue internationale d’éducation de Sèvres publiera au mois d’avril un numéro entièrement consacré à ce sujet. Au travers d’analyses largement inédites, universitaires, chercheurs, responsables des systèmes éducatifs et dirigeants d’organisations internationales y questionnent les réponses apportées par les pays d’Asie aux défis éducatifs qu’ils ont à relever et l’intérêt qu’elles présentent pour d’autres pays. A l’occasion de la publication de ce numéro spécial, le CIEP organise mardi 12 mai à 17 h une conférence-débat sur « L’éducation en Asie : quels enjeux mondiaux ? » au cours de laquelle plusieurs auteurs de la revue seront invités à mettre en lumière certains aspects particulièrement significatifs des systèmes éducatifs asiatiques et les leçons qui peuvent en être tirées pour l’Europe et le monde (voir programme). Le nombre de places étant limité, bien vouloir confirmer votre présence à l’adresse suivante : conference-asie@ciep.fr en vous réclamant du bureau d'IESF.

    Lire la suite »

  • Necrologie

    Posté le Mardi 24 Février 2015 à 09:54

    Les membres d'IESF sont très peinés d'apprendre le décès d'Alain Mouchoux. Il avait encore assisté à l'assemblée générale de notre association, le 2 décembre dernier. Ils transmettent à sa famille leurs condoléances attristées.

    Lire la suite »

  • Compte-rendu de l’assemblée générale du 2 décembre 2014

    Posté le Jeudi 22 Janvier 2015 à 19:19

    L’assemblée générale de l’Association « Inspecteurs de l’éducation sans frontières » (IESF), réunie conformément aux dispositions statutaires, à l’invitation de la Présidente Michèle Sellier, s’est tenue le 2 décembre 2014 de 17h30 à 20h, à la Ligue de l’enseignement, 3 rue Récamier, 75007 Paris. L’ordre du jour appelait l’examen des points suivants : Approbation du Procès-verbal de l’assemblée générale du 8 janvier 2014 Présentation de nouveaux membres Intervention de  Lorène Prigent Rapport moral de la présidente Intervention de Jean Geoffroy et  Philippe Fortsmann, de Jacques Perrin, de Gisèle Dessieux et  de Michèle Sellier (en son nom et en celui d’Anne-Marie Houillon) présentant respectivement les missions effectuées en 2014 Discussion d’un texte court de présentation des compétences spécifiques et des expériences professionnelles de chacun à mettre sur le site et à relier éventuellement avec le CV complet. Approbation des comptes de l’association et quitus donné au trésorier Questions diverses et projets.

    Lire la suite »