Réunion du Bureau de l’Association du 31 mars 2022

Posté le Mercredi 06 Avril 2022 à 08:42 par JacquesPerrin (370 lectures)

Réunion du Bureau de l’Association Inspecteurs de l’éducation sans frontière

Relevé de conclusions du 31.03.2022

 

Présents le 31.03: Michèle SELLIER présidente, Nicole BALDET, Myriam GRAFO, Michel HERON, Françoise MONTI

Excusé le 31.03 : Jean-Claude RAVAT

Attention, le CA initialement prévu le jeudi 28 avril est reporté.

Seront prochainement communiqués :

- la date et le lieu de la réunion du CA

                             - le lieu du dîner qui suivra

Les adhérents d’IESF qui le souhaiteraient seront conviés à ce dîner.

                                                           **************************

Ordre du jour

  • Les nouveaux adhérents et les recrutements possibles
  • Suite des partenariats
  • Groupes de travail et thématiques à venir pour 2022-2023
  • Archivage
  • Site internet
  • Questions diverses 

1/ Les nouveaux adhérents et les recrutements possibles

Ont adhéré en 2022 Alain Henriet IGEN économie et gestion, Françoise Guillet IGEN biotechnologies, en attente de l’adhésion d’un collègue ex IPR de portugais. Par ailleurs, sollicitée par M. Grafto et M. Héron, Myriam Fournier-Dulac ex. IEN détaché auprès de l’AEFE ayant effectué des missions de longue durée dans le monde anglo-saxon (Etats-Unis + Canada et Royaume-Uni) est prête à rejoindre IESF.

Ces nouveaux adhérents seront contactés par Michèle afin qu’elle puisse leur adresser le « kit-adhésion » à IESF.

L’association entend rajeunir et diversifier son vivier d’adhérents en contactant des IG, des IA /IPR, des IEN ET/EG, des IEN et en s’ouvrant aussi aux personnels d’encadrement du ministère (chefs d’établissement, directeur des affaires financières ...). Que les adhérents actuels fassent mieux connaître IESF.

L’association souhaite s’ouvrir également à des « amis » dits « de l’association » qui seront cordialement accueillis et invités, aussi, à régler le montant de la cotisation à IESF (20 euros/ an). Signalons qu’existent aussi des « correspondants » de l’association.

A signaler que la présidente d’IESF, par l’intermédiaire de Françoise Monti, est invitée quant à elle à intervenir, lors d’un prochain bureau de l’APIGESR pour présenter l’association et faire appel aux futur(e)s retraité(e)s. L’APIGESR propose également à IESF d’écrire un article dans une prochaine Newsletter.

2/ Suite des partenariats

  • Convention avec CAYAMBE

Lorène Prigent a reçu de notre part, un projet de convention de partenariat et nous attendons sa réponse.

  • Convention avec IEEPS

Le président d’IEEPS, Jean-Claude Ruano-Borbalan, souhaite organiser un prochain déjeuner avec Myriam Grafto pour un échange sur nos activités respectives.

  • Convention avec GOPA

Claudie Pion nous a mis récemment en contact avec Chloé Roudaut chargée des recrutements d’experts à GOPA qui souhaite développer de nouveaux liens avec nous. Elle est en charge actuellement de projets éducatifs au Maroc et en Côte d’Ivoire pour l’amélioration des systèmes d’éducation et de formation.

Michèle se propose de renouer activement les relations avec GOPA dans l’espoir de finaliser de futures missions pour IESF.

  • Convention avec EvalUE

Sa présidente nous tient régulièrement au courant des projets et nous a permis une utilisation de ZOOM pour nos réunions.

3/ Les groupes de travail

A. Le texte sur « les écoles rurales cœur d’une stratégie pour les territoires » a été largement diffusé ce qui n’a pas manqué de provoquer des réactions dont celles

  • Du recteur de Marseille qui, pour l’instant, ne donne plus de nouvelle ;
  • D’Éric Fardet, IGESR, qui prépare un rapport allant dans le sens de nos propositions ; rapport qu’il nous fera parvenir à la fin de l’année ;
  • De Claude Lessard du Québec qui propose de nous mettre en relation avec les universitaires québécois qui travaillent sur les écoles éloignées en réseau ;
  • D’Etienne Butzbach, vice-président de la Ligue de l’enseignement, chargé de l’éducation et du numérique, qui a reçu, le 30 mars, Odile Luginbuhl, Françoise Monti, Robert Jammes, et Michèle Sellier pour un échange de vue appelé à se concrétiser. Pour mémoire, rappelons qu’IESF est domiciliée à La Ligue de l’enseignement ;
  • Du directeur adjoint de l’INSPE de Clermont Auvergne Raphaël Coudert, et Betty Faure, directrice déléguée du site INSPE d’Aurillac, qui sont demandeurs d’échanges avec IESF ; Françoise Monti, Odile Luginbuhl et André Hussenet sont prêts à les rencontrer sur place au début de la prochaine rentrée, dans la perspective d’un prolongement de nos réflexions.

B. Le texte sur « l’Education nationale et la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a, quant à lui, été diffusé auprès des autorités élyséennes et ministérielles, des rectrices et recteurs, des DAFPIC, DAFCO et DAET et de la plupart des personnes qui avaient accepté de répondre au questionnaire. Une dépêche AEF a été publiée le 15 mars reprenant largement les propositions du texte.

Nicole accepte de se charger de l’envoi de ce texte aux Présidentes et Présidents de région ainsi qu’à quelques journalistes sélectionnés par ses soins. A signaler à ce sujet qu’un article de Sylvie Lecherbonnier du Monde de l’éducation est en préparation en lien avec Jean-Claude Ravat.

La réflexion sur enseignement professionnel et son devenir doit se poursuivre. Cf., infra.

« On l’aura compris, IESF avec ces publications se positionne comme un véritable « Think tank » dans le domaine de l’éducation et de la formation tout en poursuivant, dans le respect de ce qui constitue son ADN, de répondre aux demandes du terrain au national comme à l’international. Conformément à l’objet d’IESF (article 2 de nos statuts), les thèmes des groupes de travail devraient permettre d’alimenter les réflexions destinées à « soutenir et à accompagner, à travers le monde, des projets d’éducation et de formation efficaces et équitables ».

4/ Propositions de nouveaux thèmes de réflexion

Désireuse de continuer dans la voie engagée depuis la pandémie IESF souhaite mettre en place des groupes de réflexion pour les années 2022-2023. Ne désirant pas actuellement arrêter des intitulés définitifs, l’association propose, à ce stade, quelques thématiques autour desquelles des groupes pourraient se constituer afin d’initier des échanges d’idées, de dégager des pistes débouchant sur des propositions/ préconisations, à charge pour chaque groupe de choisir son (ses) animateur(s) ou animatrice (s).

  • Le lycée professionnel dans la suite du travail conduit en 2021-2022;
  • Le travail collaboratif dans l’éducation à l’échelle d’un établissement scolaire
  • L’instruction à la maison ;
  • L’inclusion scolaire.

Lors du prochain CA ces thématiques feront l’objet d’échanges. Il faudra poser la question au CA du nombre de thématiques à retenir. 

5/ Questions diverses

  1. Conservation des archives.

Le bureau décide que dans le courant du mois de mai Françoise et Michel rencontreront Michèle de manière à procéder à un « désherbage » de ses archives. Celles qui seront conservées seront placées dans une clé USB voire un disque dur externe dont la Présidente, la Trésorière et le Secrétaire générale auront chacun une copie. Le contenu de cette clé sera enrichi des archives essentielles des actuels Trésorier et Secrétaire générale.

Dans les conditions actuelles, il ne semble pas judicieux de faire l’achat d’un ordinateur.

  1. Site

Françoise poursuit son exploration du site. D’ores et déjà, elle a identifié divers points pour lesquels elle sollicitera des informations auprès de l’actuel administrateur du site Jacques Perrin.

Une réflexion sur les administrateurs du site et les ayants droit aux accès s’impose.

  1. IESF, une association reconnue d’intérêt général

Les formalités pour demander qu’IESF soit reconnue en qualité d’association d’intérêt général ont été faites le 20 octobre 2021 auprès de la direction générale des finances (DGF).  Le 4 avril, la DGF a demandé une série de documents qui lui seront bientôt envoyés.

  1. Prochain CA

La date et le lieu du prochain CA seront communiqués ultérieurement.

  • Accueil des nouveaux adhérents et projet d’élargissement du vivier des adhérents d’IESF (Michel Héron)
  • Présentation du texte de soutien à l’Ukraine (Michèle Sellier)
  • Le point sur nos partenariats : Cayambé, Gopa, IEEPS, EvalUE (Michèle Sellier)
  • Contacts à prendre pour relancer les missions d’expertise à l’international (Myriam Grafto)
  • Informations sur les réactions et les suites à donner après la diffusion des deux textes écrits par les deux groupes de travail IESF : « Les écoles rurales cœur d’une stratégie pour les territoires » (Françoise Monti) et « L’éducation nationale et la loi du 5 septembre 2018 » (Jean-Claude Ravat)
  • Propositions de nouveaux thèmes de travail : choix de quelques thématiques autour desquelles des groupes pourraient se constituer, à charge pour chaque groupe de choisir ses responsables
    • le travail collaboratif en éducation. Présentation par Odile Luginbuhl
    • l’enseignement professionnel. Présentation par André Hussenet
    • l’école inclusive. Présentation par Myriam Grafto
    • l’instruction à la maison. Présentation par Christian Saint-Lezer
  • Archivage (Michel Héron)
  • Site d’IESF à revoir avec l’aide d’un informaticien à recruter (Françoise Monti et Jacques Perrin)
  • Questions diverses

Le CA sera suivi d’un repas auquel seront conviés tous les membres d’IESF.

Un courrier sera rapidement envoyé aux membres du CA et à l’ensemble des membres d’IESF pour les prévenir de la date et permettre à la Présidente de faire la réservation auprès du lycée hôtelier qui nous accueillera.

  1. IESF et l’actualité

Totalement en prise avec le monde et pas uniquement et seulement le monde de l’éducation, monde traversé de crises et bousculé par des actualités parfois douloureuses, IESF entend manifester avec conviction et force son soutien à l’Ukraine et aux Ukrainien(ne)s dans les moments difficiles qu’ils vivent.

 

« Conformément aux valeurs qu’ils défendent, les membres de l’association se proposent, en fonction de leurs compétences, d’apporter leur aide à l’accueil des élèves ukrainiens en France. Ils se mettent à la disposition des services de l’éducation nationale pour répondre aux besoins pédagogiques et d’accompagnement qu’exprimeront les équipes sur le terrain. »

Soyez-en toutes et tous remercié(e)s.

Le texte de cet appel sera déposé sur le site de l’association et envoyé, entre autres, à la DGESCO, à la cheffe de service de l’IGESR, à la médiatrice nationale…

                                                **************************

L’ordre du jour étant épuisé, la Présidente lève la séance à 14 heures 30.  

(La date du prochain bureau sera fixée ultérieurement, sachant toutefois qu’il aura lieu un mercredi voire un jeudi à partir de 18 heures)

Le secrétaire général adjoint

Michel HERON