Compte-rendu de l’assemblée générale du 11 mars 2020

Posté le Mardi 31 Mars 2020 à 18:27 par JacquesPerrin (345 lectures)

Compte-rendu de l’assemblée générale de l’association

du 11 mars de 17h30 à 19h30

à CANOPÉ

13 rue Du Four 75006 Paris métro Mabillon

            L’assemblée générale de l’association « Inspecteurs de l’éducation sans frontières » (IESF), réunie en assemblée générale s’est tenue le  mercredi 11 mars 2020, de 17h30 à 20h, à CANOPÉ, 13 rue Dufour 75006 Paris

La présidente constate que le quorum est atteint, compte tenu des personnes présentes (20) et représentées (20) (voir la liste en annexe) et elle déclare la séance ouverte à 17 heures 30.

Jean Geoffroy, désigné comme président de séance, remercie CANOPÉ  Madame Odile Mandalian de son hospitalité.

I Adoption du procès verbal de la précédente assemblée

Le président de séance soumet à l’assemblée générale ordinaire le procès-verbal de l’AG du 20 Mars 2019.  Le procès-verbal est adopté à l’unanimité.

II Vie de l'association

  • Rappel de la tenue de cinq réunions du groupe de réflexion « Écoles rurales »  le 26 juin 2019, le 19 septembre 2019, le 17 décembre 2019 et 22 janvier  2020 et le 5 mars 2020 ;
  • Décès de Mohamed Souidi : Notre regretté collègue algérien tenait pour nous une chronique des événements du vendredi dans son pays. Des condoléances ont été envoyées à ses amis proches.
  • Présentation des nouveaux membres d’IESF ayant adhéré pendant l’année 2019-2020 en tant qu’inspecteurs ou amis d’IESF en France et à l’étranger ; la présidente, après avoir détaillé pour chacun leur carrière, signale leur situation actuelle :

            - Denis Balllini, consultant (BM, AFD, SOFRECO), après 11 ans en poste en coopération;

            - Amel Boukhari, inspectrice générale tunisienne de Lettres, directrice générale du Centre national de formation de formateurs de Carthage ;

            - François-Xavier Chevrier, chargé des affaires administratives et financières à la DAFPIC de Paris;

            - Myriam Grafto, cheffe du département de l’internationalisation et de la valorisation du système scolaire à la DREIC au MENJ ;

            - Eve Leleu-Galland, conseillère du recteur de Paris pour l'enseignement préélémentaire ;

            - Janet Looney, en tant que directrice de l'Institut européen d'éducation et de politique sociale, partenaire d'IESF ;

            - Maaoui Labidi, ingénieur tunisien, expert international en ingénierie de formation ;

            - Jacques Madier, IA-IRP de Sciences et Techniques industrielles (STI), expert à l'international :

            - Flore Morgan, membre d'EvalUE, spécialiste de FLE, experte de projets Erasmus +;

            - Pascale Parly, IEN, formatrice école maternelle et formatrice pour adultes.

  • Participation de la présidente d’IESF à l’assemblée générale de La Ligue de l’enseignement qui héberge IESF, les 28, 29 et 30 juin 2019. La présidente a soutenu la liste présentée par Eric Favey.

III Rapport moral de la Présidente Michèle Sellier et vote de l’assemblée générale sur le rapport moral.

  • La présidente rend compte de la recherche d'adhérents :

Elle s'est réjouie de l’adhésion de 10 nouveaux membres, source de rajeunissement indispensable pour l’association. Elle souligne également la diversité des profils : experts aux compétences variées, formateurs, IA-IPR ou IEN spécialistes de l’international et membres d’EvalUe ou de IEEPS, nos partenaires.

Les candidatures des collègues tunisiens, Maaoui Labidi et Amel Boukhari, directement envoyées à IESF, ont été adressées à notre correspondante Héla Naftit, déjà membre d’IESF, pour avis. Héla s’est portée garante d’Amel Boukhari qui est une de ses brillantes collègues et Héla ne connaissant pas Labidi Maaoui, le bureau d’IESF s’est porté garant de sa candidature, compte tenu de ses compétences et de ses expériences.

Continueront à être adressées, pour avis, les candidatures spontanées reçues sur le site d’IESF à M’hamed Alilouc pour le Maroc, à Emilie Deschênes pour la Canada, à Marina Geat pour l’Italie, à Sadek Mammeria pour l’Algérie, à Menahem Mayer pour Israël et à Héla Naftit pour la Tunisie.

Des contacts ont été pris avec Caroline Pascal, cheffe de l’IGÉSR (inspection générale de l'éducation, des sports et de la recherche) et Chantal Manes-Bonisseau, son adjointe, pour faire passer aux inspecteurs généraux récemment partis en retraite une information concernant IESF.

L’APIGEN et l’APIGAENR ont été sollicités pour diffuser auprès des retraités des deux associations une information concernant IESF.

  • la présidente rappelle les différents partenariats noués avec IESF : EvalUE, AGIRabcd, IEEPS, BOPA (cabinet allemand de consultants). Ces partenariats permettent des échanges systématiques d'information en matière de demandes d'experts. Le site permettant de repérer les membres d'IESF qui ont les compétences correspondant aux missions demandées, IESF a été en mesure de proposer à ses partenaires des experts lors d'appel d'offre.
  • Des contacts constructifs ont eu lieu avec le CIEP devenu  "France International Education"; André Hussenet  et la présidente ont été reçues par le directeur Pierre-François Mourier, du CIEP et un de ses collaborateurs. À la suite de cet entretien, IESF a été sollicité par FIE pour fournir des experts pour une réponse à un appel d'offre de la part de Djibouti. Cet appel d'offre n'a pas abouti, Djibouti s'étant finalement tourné vers le Canada.
  • Ainsi, plusieurs réponses à des appels d'offre (Algérie, Togo, Maroc, Tunisie, Djibouti...) sont restées sans suite, après avoir été systématiquement mis sur le site d'IESF, grâce à Jacques Perrin.
  • Seule une mission demandée par AGIRabcd a abouti en Tunisie dont nous parleront Anne-Marie Houillon et Jean-Pierre Delaubier (en l'absence de Mina Faldi).
  • Au CNAM, le 6 juin 2019, Michèle Sellier et André Hussenet ont fait une intervention qui leur avait été demandée par Jacques Fournier, à la suite de la publication de l'article 'Pour une école de la confiance" dans l'ouvrage collectif "Education et intérêt général" qu'il avait coordonné avec Philippe Bance. Leur intervention, qui a été reproduite sur le site, consistait en une analyse comparative des textes contenus dans le projet de loi de Jean-Michel Blanquer "pour l’École de la confiance" et des préconisations suggérées dans l'article figurant dans l'ouvrage "Education et intérêt général", signé d'un certain nombre de membres d'IESF.
  • Le groupe de travail "Écoles rurales" s'est réuni cinq fois et progresse en vue de la publication d'un texte à diffuser auprès des organismes et associations concernés.

Le président soumet le rapport moral au vote de l'assemblée générale. Le rapport moral de la présidente est adopté à l'unanimité.

IV Rapport financier du trésorier Jean-Claude Ravat, le point sur les cotisations et vote de l’assemblée générale.

Jean-Claude Ravat distribue le rapport financier de 2019 aux membres de l'AG. 

L’exercice 2019 est clôturé avec un résultat excédentaire de 350,11 €. À la fin de l’année 2019, l’association compte 39 adhérents  à jour de leur cotisation 2019 soit 780 € de recettes. Différence de 20 € avec le compte de résultat due à un recouvrement de 2018.

L’association compte également 1 adhérent « ami » et 9 correspondants étrangers dans 6 pays : Algérie, Canada, Israël, Italie, Maroc, Tunisie. En 2020 à ce jour  l’association compte 40 adhérents et 3 adhérents « amis ». Le fichier « Experts » est constitué de 60 membres. 23 femmes, 37 hommes. La moyenne d’âge est de 68 ans et 6 mois L’association est conventionnée avec 4 associations EvalUe, GOPA, IEEPS, Agir abcd. À noter la difficulté de conventionner avec les structures de l’éducation nationale ou du supérieur : Université de Montpellier, CIEP.

L’association peut donc compter sur environ 800 € de recettes annuelles. Les dépenses incompressibles de l’association (liées principalement à la maintenance du site) sont évaluées à moins de 500 €. Après cet exercice les réserves de l‘association s’élèvent à 2 088,73 €. En conséquence, le trésorier propose le maintien  à 20 € de la cotisation annuelle.  

Le président soumet le rapport financier au vote de l'assemblée générale, l’affectation du résultat aux réserves et le maintien de la cotisation à 20 €. Les 3 propositions sont adoptées à l'unanimité.

V Mission effectuée en Tunisie en juillet 2019, en collaboration avec AGIRabcd, par Mina Fadli, Anne-marie Houillon et Jean-Pierre Delaubier.

En l'absence de Mina Fadli (en raison d'un empêchement), Anne-Marie Houillon et Jean-Pierre Delaubier ont présenté leur mission  qui concernait la relance de la formation des cadres du 1er degré en Tunisie.

Tous deux ont été d'accord pour considérer que, sur le plan humain, la mission avait  été très réussie, les échanges avec les Tunisiens avaient été très riches, mais le travail qui leur avait été demandé, s'était situé dans un cadre contraignant qui avait été établi par avance par les partenaires tunisiens.  En conséquence l'utilité de leur mission qu'ils avaient soigneusement préparée, s'est avérée limitée. Par ailleurs, les contacts avec l'ambassade de France et en particulier, l'attachée chargée de la coopération éducative ont été très fructueux.

VI Mission effectuée par Jean-Raymond Masson

Jean-Raymond expose sa participation au Programme d’appui à la formation et à l’insertion professionnelle (PAFIP) en Tunisie. Ce programme a été adopté en 2015 après une étude de faisabilité par l'AFD en décembre 2014.  Il prévoit 20M Euros dont 17 M via un prêt de l’AFD et 3 M de contribution de l’UE. Il est placé sous autorité du MFPE (ministère de la FP et de l'emploi) avec une assistance technique fournie par SOFRECO.

Les objectifs majeurs du programme concernent la gouvernance et le pilotage dans une perspective de régionalisation, de décentralisation (de 24 régions à 5 ou 6 grandes régions ?), de déconcentration et d'autonomie des établissements.

Jean-Raymond Masson a déjà effectué une première mission en février 2019 pour réaliser un état des lieux.

Il a réalisé une deuxième mission en juin 2019 pour actualiser l’état des lieux et participer à un séminaire sur la gouvernance impliquant la DRAFPIC de l’Académie de Grenoble, les bassins d’emploi formation, le travail en réseaux et les pôles d’excellence. Un travail a également été mené avec Danielle Kaisergruber concernant la décentralisation et la recentralisation de la FPC.

Une troisième mission est en perspective.

VII Groupe de réflexion « Écoles rurales » Intervention de Françoise Monti. 

Françoise Monti pilote le groupe de réflexion composé de Françoise Duchêne,  Jean Geoffroy, André Hussenet, Robert Jammes, Jean-Yves Dupuis, Christian Saint-Lezer et Jean-Claude Cubaud. Le groupe s'est déjà réuni cinq fois.

Françoise Monti rend compte du travail déjà accompli et des projets envisagés.

Les axes de travail ont été les suivants :

  • contexte (communes, intercommunalités …)
  • compétences partagées entre l'école et l'éducation nationale
  • transports, modalités et diversification
  • conditions matérielles d'accueil : mobilier, immobilier
  • rôle des maîtres, relation maître-familles
  • ouverture culturelle et sportive, coût en temps et en moyens
  • coût de l'école rurale
  • adhésion à la qualité de l’École

Il est envisagé de mener des enquêtes de proximité, principalement autour des thèmes du bien-être et de la réussite des élèves. Un projet de concours a également été évoqué. 

La discussion qui a suivi a porté sur la place du numérique, la place de l'école, facteur de lien social,  dans l'aménagement du territoire, la place des langues vivantes...

VIII Projet d’appel à de jeunes enseignant(e)s retraité(e)s pour venir en aide aux nouveaux enseignant(e)s pendant leurs trois premières années d’exercice présenté  par Françoise Duchêne.

Ce projet délicat qui rencontre beaucoup d'intérêt devrait être mené en liaison avec AGIRabcd qui fournirait les jeunes enseignants retraités volontaires. Il pourrait concerner l'académie de Créteil et il exigerait le soutien de Daniel Auverlot, recteur de l'académie, qui devrait être contacté en premier. Ce projet reste à l'étude.

IX Proposition de création d’un groupe de réflexion « Apprentissage et Formation professionnelle » par Jean-Claude Ravat

Ces deux sujets majeurs sont aujourd'hui laissés de côté, notamment la formation professionnelle des adultes qui reste lettre morte. L'apprentissage a été transféré des régions aux académies avec des modes d'organisation très divers. 

Dans un 1er  temps, il s'agira  de recenser celles et ceux qui souhaitent participer à ce groupe de travail. Il est prévu une réunion par trimestre.

Dans un 2ème temps le groupe réunira une documentation actualisée sur le sujet.

Dans un 3ème temps le groupe définira ses axes de travail

X Perspectives d’action d’IESF 

Poursuivre la campagne de recrutement de membres d'IESF auprès des jeunes retraité(e)s.

XI Questions diverses :

  • Michèle Sellier évoque la demande formulée par Sylvie Favier, présidente du tribunal administratif de Melun auprès d'IESF : Les médiateurs académiques ne parvenant pas à régler à leur niveau les très nombreuses affaires de contentieux, le TA se trouve engorgé et sollicite notre association pour mener en amont du tribunal des actions de médiation concernant l'académie. Ce projet également très intéressant exige une concertation avec la médiatrice Catherine Bizot, concertation qui est en cours. 
  • des contacts devraient être repris avec l'AFD, compte tenu de ses nouvelles activités en matière d'éducation.
  • des perspectives de coopération avec l'AEFE sont envisagées en raison des nouvelles régles adoptées en matière d'homologation.
  • la coopération avec le CIEP devrait être reprise.

Le Président lève la séance à 19h30.

 

                               Michèle Sellier                                                 Françoise Duchêne

                Présidente de l’association IESF                              Vice-présidente de l’association IESF

                michele.sellier@gmail.com                        francoise.duchene@outlook.com

 

 

 

                                                              Annexe 1

Personnes présentes : Alain Brunet, François-Xavier Chevrier, Jean-Pierre Delaubier, Françoise Duchêne, Jean-Yves Dupuis, Jean Geoffroy, Myriam Grafto, Anne-Marie Houillon, André Hussenet, Robert Jammes, Eve Leleu-Galland, Jean-Raymond Masson, Françoise Monti, Flore Morgan, Pascale Parly, Jean-Louis Piednoir, Jean-Claude Ravat, Christian Saint-Lezer, Michèle Sellier et Rémy Sueur.

Personnes représentées   : Justin Azankpo, Nicole Baldet, Denis Ballini, Robert Chapuis, Jean-Pierre Collignon, Jean-Claude Cubaud, Dominique Dalmas, Gisèle Dessieux, Mina Fadli, Bruno Halff, Michel Héron, Marie-Luce Kerever, Christian Saint-Lezer, Jean-Marie Lochet, Odile Luginbuhl, Jacques Madier, Patrick Mellon,Christian Peyroux, Jean Salles- Loustau, Daniel Secrétan, Brigitte Trincard Tahhan et Jean-Pierre Weill.

Personnes excusées   : Alain Michel, Jacques Perrin

www.iesf-asso.org