OIF recherche experts

Posté le Vendredi 12 Juillet 2019 à 11:56 par JacquesPerrin (136 lectures)

IFEF (Institut de la fancophonie pour l'éducation et la formation (OIF) recherche experts 

Au cours de sa première phase (2012-2016), l’Initiative Ecole et langues nationales en Afrique (ELAN-Afrique) a apporté un appui technique et financier à 8 pays d’Afrique subsaharienne francophone (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Mali, Niger, RD Congo et Sénégal) sur les différents volets de l’enseignement bilingue en vue du renforcement ou de la mise en oeuvre de l’enseignement bilingue, français-langues premières dans la perspective de l’amélioration des enseignements-apprentissage à l’école primaire.

La présente étude a pour objectif principal de présenter à l’IFEF un nouveau modèle d’affaires afin de donner à l’Initiative ELAN-Afrique une dynamique nouvelle. Il s’agit d’accompagner ELAN dans la définition de modes opératoires et d’une nouvelle stratégie d’intervention dans les pays en lien avec des actions structurantes et systémiques. L’étude doit donc aboutir à la définition d’une stratégie pour positionner ELAN en tant que pôle d’expertise dans le domaine de l’enseignement bi-plurilingue, à la disposition des Etats membre de la Francophonie, avec une forte visibilité auprès des partenaires techniques et financiers.
Cette étude permettra également à l’IFEF de soumettre une demande de financement additionnel auprès de l’Agence française de développement (AFD) pour la période 2019-2021 afin d’adapter l’offre du programme ELAN aux orientations des Etats partenaires en matière d’éducation bilingue.

La présente étude devra plus spécifiquement aborder les questions suivantes :
4. Quelle(s) stratégie(s) adopter par l’équipe programme ELAN pour dialoguer de manière plus régulière avec les pays, pour arrimer les programmes sur les plans sectoriels de ces derniers et être effectivement présents dans le dialogue sectoriel national des pays partenaires ?
5. Quels sont les besoins en ressources humaines de l’équipe ELAN pour pouvoir répondre aux différents enjeux en lien avec les différentes dimensions d’une réforme plurilingue ?
6. De quelle manière le réseau des experts ELAN doit-il être restructuré de manière à répondre à de nouvelles composantes du programme (planification, ingénierie de formation, évaluation, etc.) ?
7. De quelle manière l’expertise du programme doit-elle être organisée et déployée pour un accompagnement accru de l’équipe programme ELAN ? Comment faciliter la mobilisation des experts pour des réponses rapides aux pays ?
8. Quelle(s) stratégie(s) mettre en place pour animer le réseau des experts afin ne pas créer de découragement et une certaine léthargie ?
9. Quelle(s) stratégie(s) mettre en oeuvre par le programme pour mobiliser des financements externes supplémentaires au niveau national et/ou au niveau international ?
10. Le modèle de financement des interventions du programme ELAN dans les pays doit-il être repensé ? Ce modèle peut-il être un modèle hybride : recouvrement par les pays via des financements des partenaires ou via des financements directs du programme. ?
11. L’IFEF, à travers ses programmes, peut-il conclure des partenariats avec des ONG ?
12. Quelle(s) stratégie(s) adopter pour permettre un rayonnement des programmes au niveau international et assurer une plus grande visibilité des actions de l’IFEF ?

Profil de l’expertise nécessaire
L’évaluation sera réalisée par un binôme dont les rôles et la manière de fonctionner auront été précisés dans l’offre technique.
Le ou les expert(s) composant l’équipe proposée devra(ont) disposer des compétences suivantes :
 Au moins 10 d’expérience dans l’évaluation de politiques publiques ;
 Expérience avérée (5 à 8 ans) en Afrique subsaharienne sur les enjeux liés à la qualité de l’éducation de base ;

 Expertise en analyse économique du coût et de l’efficience de dispositifs ou de politiques, notamment dans le domaine de l’éducation ;

 Expérience en gestion de projet éducatif dans les Etats francophones ;
 Connaissance des acteurs de la coopération internationale dans le domaine de l’éducation (AFD, USAID, PME/GPE, Banque Mondiale, Unicef...) ;
 Diplôme universitaire avancé (au moins BAC+5) dans le domaine des sciences de l’éducation, sciences sociales, sciences humaines, politiques publiques, de la gestion et la planification des systèmes éducatifs, ou tout autre domaine connexe ;
 Excellente maîtrise de la langue française, à l’écrit et à l’oral ;
 Excellentes capacités de communication avec des partenaires multiples ;
 Excellentes capacités rédactionnelles.

 

Durée de l’étude
L’étude devrait s’étaler sur 2 mois (mars-avril 2019) avec une remise du livrable final au plus tard le 6 mai 2019.
Cette étude qui devrait durer deux mois est visiblement très en retard. C'est le service opérationnel pour l'éducation et la formation de l’OIF,  l’Institut francophone d’enseignement et de formation qui gère la plupart des programmes d’education de l’OIF , notamment dans le domaine de la langue.
Nous pensons que la mission n’est pas obligatoirement au Sénégal , sauf peut être pour un court séjour de mise en place, et il n’y a pas vraiment de date fixée pour l’instant. C’est assez souple si le bon profil est trouvé.
 
Demander les termes de référence à Michèle SELLIER michele.sellier@gmail.com ou Jacques PERRIN jacques;perrin75@free.fr